<<< Sourate précédente Revenir à l'index Sourate suivante >>>

70. Sourate des Degrés (Al-Ma‘ârij)

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Quelqu’un a demandé que se produise sans délai le châtiment inéluctable [2] qui doit frapper les négateurs et que nul ne pourrait repousser, [3] car ce châtiment provient de Dieu, le Maître des degrés célestes [4] que les anges et l’Esprit gravissent, dans leur ascension, vers Lui, en un jour d’une durée de cinquante mille ans ! [5] Fais donc preuve d’une belle patience ! [6] Ce châtiment qu’ils considèrent, eux, fort éloigné, [7] Nous le considérons, Nous, tout proche, [8] le jour où le ciel aura l’aspect d’un métal en fusion, [9] où les montagnes seront comme de la laine en flocons, [10] où même un ami intime ne s’enquerra plus de son ami,
[11] bien que se trouvant en face de lui, et où le criminel, pour se racheter des tourments de ce Jour, livrerait volontiers ses propres enfants, [12] sa compagne, son frère, [13] son clan tutélaire, [14] voire l’humanité tout entière, pourvu qu’il soit sauvé.
[15] Mais rien ne le sauvera ! Car l’Enfer aux flammes ardentes, [16] qui écorche brutalement les crânes, [17] happera quiconque se sera détourné du Seigneur [18] et n’aura songé qu’à amasser et à thésauriser.
[19] En vérité, l’être humain est, par nature, versatile : [20] il est pusillanime quand un malheur le touche, [21] et il est plein d’avarice quand il devient riche, [22] excepté les orants [23] qui accomplissent régulièrement leurs prières la salât, [24] qui prélèvent sur leurs biens la part due la zakât [25] au mendiant et au pauvre démuni, [26] qui croient fermement à la vie future [27] et qui redoutent le châtiment de leur Seigneur, [28] car nul, en vérité, n’est à l’abri de Ses rigueurs ; [29] ceux qui veillent à leur chasteté, [30] en n’ayant de rapports qu’avec leurs femmes ou leurs esclaves ; auquel cas, ils n’encourent aucun blâme, [31] contrairement à celui qui porterait ses désirs au-delà de ces limites et qui serait un véritable trangresseur ; [32] ceux qui gardent fidèlement les dépôts qu’on leur confie et qui respectent la foi jurée ; [33] ceux qui font honneur à leur témoignage ; [34] ceux qui sont assidus à leurs prières salât.
[35] Voilà ceux qui seront honorés dans les jardins du Seigneur. [36] Mais qu’ont-ils donc, ces négateurs, à se précipiter, le cou tendu, vers toi [37] et à t’entourer, par bandes, de toutes parts? [38] Espèrent-ils, par hasard, avoir accès d’office au Paradis des délices? [39] Quelle audace ! Oublient-ils de quoi Nous les avons créés?
[40] Eh bien ! J’en jure par le Maître des Orients et des Occidents que Nous pourrons facilement [41] leur substituer d’autres êtres meilleurs qu’eux, et que nul ne saurait Nous en empêcher !
[42] Laisse-les donc à leurs intrigues et à leurs plaisirs frivoles jusqu’à ce que le jour promis vienne les surprendre ! [43] C’est le jour où ils surgiront de leurs tombes, comme lorsqu’ils se précipitaient jadis vers leurs idoles, [44] tête baissée, et tout accablés de honte ! Voilà bien le jour dont ils étaient menacés !







<<< Sourate précédente Revenir en haut Sourate suivante >>>

Traduction par Mohamed Chiadmi. Maison d'édition : Tawhid.

Pour acheter cette version chez Tawhid, cliquez ici. Attention, cette version est en français uniquement, sans le texte en arabe