<<< Sourate précédente Revenir à l'index Sourate suivante >>>

51. Sourate des Ouragans (Adh-Dhâriyât)

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Par les ouragans qui éparpillent tout sur leur passage, [2] par les nuages chargés de lourds fardeaux, [3] par les vaisseaux qui glissent avec agilité [4] et par les anges qui répartissent les biens de Dieu selon l’ordre reçu ! [5] En vérité, les promesses qui vous ont été faites seront tenues [6] et le Jugement dernier aura inéluctablement lieu !
[7] Par le ciel émaillé de constellations ! [8] En vérité, les propos que vous tenez sont pleins de contradictions [9] et seul un dévoyé se détourne de la Révélation ! [10] Périssent donc les menteurs [11] qui, indifférents à leur sort, se laissent distraire par leurs passions [12] et continuent à demander : «À quand donc le Jour de la Rétribution?»
[13] Le jour où, dans le Feu, ils seront éprouvés, [14] il leur sera dit : «Subissez votre tourment ! C’est celui dont vous vouliez hâter l’avènement !» [15] En revanche, les gens pieux seront au milieu de Jardins et parmi des sources, [16] jouissant des bienfaits que leur Seigneur leur aura accordés, car ils pratiquaient auparavant le bien, [17] dormaient peu la nuit, [18] étaient à l’aurore déjà en prière [19] et réservaient sur leurs biens une partie au mendiant et au déshérité.
[20] Il est ainsi des signes sur la Terre pour ceux qui croient avec certitude. [21] Et il en est aussi en vous-mêmes. N’en êtes-vous donc pas conscients? [22] C’est dans le Ciel que se trouve votre subsistance ainsi que ce qui vous a été promis. [23] Et cette promesse, par le Maître des Cieux et de la Terre, est aussi vraie que le fait pour vous de parler.
[24] Le récit des honorables hôtes d’Abraham t’est-il parvenu? [25] Quand ils entrèrent chez lui et lui dirent : «Paix !» Abraham leur répondit : «Paix ! Gens inconnus !» [26] Puis il alla discrètement trouver les siens et apporta un veau bien gras, [27] qu’il présenta à ses hôtes, pour leur dire ensuite : «Quoi? Vous n’en mangez pas?» [28] Et il commençait à en ressentir quelque frayeur. Mais les inconnus lui dirent : «Ne crains rien !» ; et ils lui annoncèrent la naissance d’un fils plein de savoir. [29] Là-dessus survint sa femme, poussant des cris et se frappant le visage : «Quoi? Une vieille femme stérile comme moi?», dit-elle. [30] – «Ainsi en a décidé ton Seigneur, répondirent les hôtes. N’est-Il pas le Sage, l’Omniscient?»
[31] – «À propos, reprit Abraham, quelle est votre mission, ô messagers?» [32] – «Nous sommes envoyés vers un peuple criminel, répondirent-ils, [33] pour lancer sur lui des pierres d’argile, [34] marquées auprès de ton Seigneur à l’intention des pervers.»
[35] Nous fîmes donc sortir de la ville tous ceux qui avaient la foi, [36] mais Nous n’y trouvâmes qu’une seule famille de croyants. [37] Et Nous y laissâmes un signe pour ceux qui redoutent le châtiment douloureux.
[38] Il y a aussi un signe dans la mission de Moïse quand Nous l’envoyâmes auprès de Pharaon, muni d’un pouvoir évident. [39] Mais Pharaon, confiant en sa puissance, se détourna de lui, en disant : «C’est sûrement un sorcier ou un possédé !» [40] Nous le saisîmes alors, lui et ses armées, et les jetâmes dans les flots, en punition de son blâmable comportement.
[41] Il en fut de même pour les `Âd, lorsque Nous déchaînâmes contre eux un ouragan dévastateur, [42] qui ne laissait rien de ce qu’il touchait sans le réduire en poussière. [43] Et il en fut de même pour les Thamûd, qui, avertis d’avoir à jouir pour un temps des biens de ce monde, [44] transgressèrent l’ordre de leur Seigneur, et furent saisis par le cataclysme sous leur propre regard. [45] C’est ainsi que, paralysés sur place, ils ne purent recevoir aucun secours. [46] Et, avant eux, il en fut de même du peuple de Noé, pour s’être livré à la débauche. [47] Considère aussi le ciel que Nous avons solidement édifié et dont Nous élargissons constamment l’étendue ! [48] Et la terre que Nous avons déployée comme un tapis ! Et de quelle façon habile Nous l’avons déployée ! [49] De toute chose Nous avons créé un couple. Peut-être serez-vous amenés à y réfléchir.
[50] Fuyez donc vers Dieu ! Je suis pour vous, de Sa part, un avertisseur explicite ! [51] N’associez aucune divinité à Dieu ! Je viens vous en avertir solennellement de Sa part.
[52] Et il en fut toujours ainsi, car aucun prophète n’a été envoyé à leurs devanciers sans qu’ils l’aient traité de sorcier ou de possédé. [53] S’étaient-ils passé la consigne? Nullement ! Ce sont plutôt des peuples pervers. [54] Laisse-les à leur sort ! Tu n’encourras aucun reproche. [55] Mais continue à prêcher, car les rappels sont utiles aux croyants !
[56] Et Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour M’adorer. [57] Je n’attends nul don de leur part, et Je n’exige d’eux aucune nourriture, [58] car c’est Dieu qui est le Dispensateur de tous les biens, le Tout-Puissant, l’Immuable. [59] En vérité, ceux qui commettent des injustices seront sanctionnés comme le furent leurs pairs dans le passé. Qu’ils ne cherchent donc pas à précipiter leur châtiment ! [60] Malheur aux négateurs pour le jour terrible dont ils sont menacés !







<<< Sourate précédente Revenir en haut Sourate suivante >>>

Traduction par Mohamed Chiadmi. Maison d'édition : Tawhid.

Pour acheter cette version chez Tawhid, cliquez ici. Attention, cette version est en français uniquement, sans le texte en arabe