<<< Sourate précédente Revenir à l'index Sourate suivante >>>

63. Sourate des Hypocrites (Al-Munâfiqûn)

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Lorsque les hypocrites viennent te voir, ils déclarent : «Nous témoignons que tu es l’Envoyé de Dieu.» Or, Dieu sait bien que tu es Son Envoyé, et Dieu est aussi Témoin que les hypocrites ne font que mentir. [2] Ils se servent de leurs serments comme d’un bouclier pour éloigner leurs semblables de la Voie de Dieu. Quelle odieuse conduite que la leur ! [3] Et ce, pour avoir cru puis renié leur foi. C’est alors qu’un sceau fut apposé sur leurs cœurs, les rendant incapables de rien comprendre. [4] Quand on les voit, on est séduit par leur stature ; et quand ils parlent, on les écoute volontiers. Pourtant, ils ne sont, en réalité, que des poutres en mal d’appui, que le moindre cri met en émoi. Ce sont ceux-là tes pires ennemis ! Méfie-toi d’eux ! Que Dieu anéantisse ces hypocrites, si prompts à se détourner de la Voie du Seigneur !
[5] Quand on leur dit : «Venez, afin que le Prophète de Dieu implore Son pardon en votre faveur !», ils détournent la tête, et on les voit s’éloigner pleins de gloriole. [6] Il est d’ailleurs égal que tu demandes ou non le pardon de Dieu en leur faveur, Dieu ne leur accordera pas Son pardon, car Dieu ne saurait en vérité guider des gens pervers.
[7] Ce sont eux qui disent aux leurs : «Cessez toute assistance aux Compagnons du Prophète, afin qu’ils finissent par l’abandonner !», comme si les trésors des Cieux et de la Terre n’appartenaient pas à Dieu ! Mais les hypocrites peuvent-ils le comprendre? [8] Et ils ajoutent : «Si jamais nous retournons à Médine, le plus puissant en expulsera sûrement le plus faible», comme si la vraie puissance n’appartenait pas à Dieu, à Son Envoyé et aux croyants ! Mais les hypocrites semblent l’ignorer.
[9] Ô croyants ! Ne vous laissez pas distraire par vos richesses et vos enfants du rappel de Dieu ! Ceux qui agissent ainsi seront les véritables perdants. [10] Donnez donc en œuvres charitables une partie des biens dont Nous vous avons pourvus, avant que la mort ne vienne surprendre l’un de vous et qu’il ne dise : «Seigneur, accorde-moi un court délai pour que je fasse l’aumône et que je sois du nombre des vertueux !»
[11] Or, Dieu n’accorde jamais de délai à une âme dont le terme a expiré. Dieu est bien Informé de ce que vous faites.







<<< Sourate précédente Revenir en haut Sourate suivante >>>

Traduction par Mohamed Chiadmi. Maison d'édition : Tawhid.

Pour acheter cette version chez Tawhid, cliquez ici. Attention, cette version est en français uniquement, sans le texte en arabe