<<< Sourate précédente Revenir à l'index Sourate suivante >>>

111. Sourate de la Corde (Al-Masad)

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Périssent les mains d’Abû Lahab, et qu’il périsse lui-même ! [2] Toutes ses richesses et tout ce qu’il a acquis ne lui auront servi à rien, [3] quand il sera, dans un Feu aux flammes ardentes, précipité, [4] ainsi que sa femme, la porteuse de fagots, [5] qui sera traînée, une corde rugueuse au cou.







<<< Sourate précédente Revenir en haut Sourate suivante >>>

Traduction par Mohamed Chiadmi. Maison d'édition : Tawhid.

Pour acheter cette version chez Tawhid, cliquez ici. Attention, cette version est en français uniquement, sans le texte en arabe